La Vie en mieux, avec Anna Gavalda

0 / commenter

La Vie en mieux, avec Anna Gavalda

 

Changer de vie pour laisser la morte et prendre l'autre, celle qui en vaut la peine, c'est le propos d'Anna Gavalda dans ce diptyque sensible. Il y a un style Gavalda, c'est toujours piquant, un peu gratte-poil, émouvant et insolent, inattendu sur tout, le maniement de la langue, de ses registres, et les situations. 

Dans La Vie en mieux, après l'étonnant Billie, elle nous raconte le parcours de deux personnages risque-tout, des sans transitions, car sous sa plume, les perdants trouvent enfin, au fond du trou, leur victoire.

Comment ? Par la rencontre féconde, ce moment où on laisse l'autre bousculer tout à l'intérieur de soi, et quand bien même il ne correspond pas du tout à notre "checklist". Mathilde, 24 ans, travaille au service de son beau-frère malhonnête et vit en colocation, mais elle découvre que le prince charmant porte dans sa mallette de grands couteaux, et elle changera sa vie pour ce cuisinier mystérieux.

Dans les livres de Gavalda, rien n'est irréparable sauf la mort. Et elle semble dire : alors ne l'attendons pas, puisque nous serons poussière dans une tombe, poussière indifférenciée, sans grades ni honneurs, ni personne à nos côtés, que les regards familiaux ou sociaux ne vaudront plus rien, décidons que déjà ils ne valent rien. 

Yann, à 26 ans, diplômé, exerçant un métier sans passion, stagnant dans sa relation de couple bourgeoise, se recentre soudain auprès de son voisin tonitruant et de son épouse, la belle Alice : entre dégustation de vin et émotions nouvelles, il quitte sa vie parisienne où "la Seine est bien noire" pour s'engager dans un vignoble au bord d'être vendu par son propriétaire :

"Vous n'allez pas vendre parce que j'ai quitté mon boulot pour vous. Mon boulot, ma vie, ma copine, tout... Enfin, non... pas pour vous, pour moi"

On connaît le dicton, on ne voit bien qu'avec le coeur, et du coeur il y en a dans ces nouvelles. Même la colère, Gavalda la convertit en élégance.

Quand on la lit, on réalise surtout ceci : on ne voit bien qu'avec les mots.

Et ses mots nous donnent alors la vie - en mieux. 

 

Pour commander ce livre sur Amazon, vous pouvez cliquer ici :

La Vie en mieux : Deux histoires

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire, votre avis est bienvenue, merci beaucoup !

Article de Laureline Amanieux. 

© Savoirchanger, 2015.

Revenir

COMMENTAIRES

Ajouter un commentaire

Pour poster, vous devez vous identifier