LES CITATIONS

Pour poster, vous devez vous identifier

de Anonyme

"Nous sommes tous des lopins et d’une contexture si informe et diverse, que chaque pièce, chaque moment, fait son jeu. Et se trouve autant de différence de nous à nous-même que de nous à autrui."

"Si je parle diversement de moi, c’est que je me regarde diversement. Toutes les contrariétés s’y trouvent selon quelque tour et en quelque façon. Honteux, insolent ; chaste, luxurieux ; bavard, taciturne ; laborieux, délicat ; ingénieux, hébété ; chagrin, débonnaire ; menteur, véritable ; savant, ignorant, et libéral, et avare, et prodigue, tout cela, je le vois en moi... et quiconque s’étudie bien attentivement trouve en soi, voire et en son jugement même, cette volubilité et discordance"

"Finalement, il n’y a aucune constante existence, ni de notre être, ni de celui des objets. Et nous, et notre jugement, et toutes choses mortelles, vont coulant et roulant sans cesse. Ainsi il ne se peut établir rien de certain de l’un à l’autre, et le jugeant et le jugé étant en continuelle mutation et branle."

Montaigne, les Essais.

de Matthieu

Rilke : "ce qui enfin nous sauve, c’est d’être sans abri"

de Anonyme

« Je ne veux pas dire ici qu’on est sorti un beau jour, comme on sort dans un jardin pour voir qu’une rose a fleuri ou qu’une poule a pondu un œuf. Non, le changement n’a pas été aussi soudain, aussi net. Néanmoins il y eut un changement et, puisque nous ne pouvons mieux préciser, datons-le de l’année 1910. (…) Toutes les relations humaines ont bougé : entre maîtres et serviteurs, entre mari et femme, entre parents et enfants. Et quand les relations humaines changent, il y a en même temps un changement dans la religion, dans la conduite, la politique et la littérature »

Virginia Woolf

de Anonyme

"Ce qui pleure, c’est ce qui change, même si
C’est pour être meilleur. La lumière
Du futur ne saurait cesser un seul instant

De nous blesser : elle est là, qui nous brûle,
En chacun de nos actes quotidiens,
Angoisse, même en cette confiance

Qui nous donne la vie"

Pier Paolo Pasolini.

de Anonyme

« Nous ne sentons pas la pleine santé comme nous ressentons la moindre maladie », déclare Montaigne dans Les Essais ;

« Le fait de n’avoir point mal, c’est avoir le plus grand bien que l’homme puisse espérer ».

de Anonyme

« L’amour, c’est l’occasion unique de mûrir, de prendre forme, de devenir soi-même un monde, pour l’amour de l’être aimé. »

Rainer Maria Rilke - Extrait de Lettres à un jeune poète

de Anonyme

"Ce sont les questions qui sont le sel de la vie. Les réponses, il faut s’en garder : elles peuvent tuer. "

Benoîte Groult

de Anonyme

Notre âme est une petite fille sur une balançoire. De temps en temps ses pieds touchent le sol et de temps en temps ses pieds frôlent le sol. Quelle est la main qui nous pousse, pour nous donner notre élan, et pour le raffermir. Ce serait peut-être la main des épreuves.

Christian Bobin ; Trouver le divin dans presque rien, Nouvelles clés n°50

de Anonyme

Une personne est sauvée en prenant une initiative audacieuse.

Et puis une autre.

C. S. Lewis

de Anonyme

Ce sentiment ailé
Qui lentement prend son essor,
Ce sentiment plein et entier,
Qui lentement s’élève sans faiblir,
Ce sentiment ailé
Si largement partagé,
Ce sentiment ne connaissant
Ni partage ni limites,
Ouvre la voie
Vers un territoire aux infinis
Possibles, aux immenses
Chemins... Ce sentiment donne
Une force, un espoir à nul autre pareil.
Un mystère cependant demeure :
Comment la lourdeur succède-t-elle
A l’aérienne plénitude de l’envol,
Comment le sentiment ailé
Devient-il un jour, parfois, plus pesant
Qu’une enclume, qu’un fardeau,
Que toute la noirceur du monde ?
Comment peut-on voler ainsi
Plus haut et plus loin
Que ne le peut pourtant l’humain,
Comment peut-on voler, s’aimer,
Et s’écraser ?
Comment choisit-on pourtant
de retomber encor,
Avec plaisir, de rechuter,
de s’envoler, de repartir ?

Valérie Doussaud